Pour que le projet de contrôle vidéo dans les abattoirs ait une chance d’aboutir

Le 12 janvier prochain, une Proposition de loi sera débattue à l’Assemblée nationale pour encadrer plus strictement les conditions d’abattage. L’installation de caméras de contrôle a été rejetée par la commission des affaires économiques en décembre, mais cette proposition cruciale a été réintroduite sous forme d’amendement par le député Olivier Falorni, à l’origine de la proposition de loi. Pour que la proposition de contrôle vidéo ait une chance d’aboutir, il est indispensable que les députés la soutiennent. Interpellez votre député-e.

CIWF encourage depuis longtemps le contrôle vidéo et nous l’avons recommandé lors de nos différentes auditions auprès de la Commission d’enquête de l’Assemblée Nationale, en mai et en décembre dernier. Le contrôle vidéo au poste d’abattage est le moyen de répondre à de nombreuses problématiques à l’origine d’infractions en abattoir. Elle devrait être rendue obligatoire et être strictement encadrée avec mise en place d’un contrôle indépendant, comme expliqué dans cette synthèse.

Nous avons adressé aux 577 députés une lettre co-signée par 9 autres associations pour appuyer cette demande. C’est désormais à votre tour d’agir : demandez à votre député-e de soutenir le contrôle vidéo dans les abattoirs. Un milliard d’animaux sont abattus chaque année en France. Prenez une minute pour eux.

MERCI DE SIGNER ICI :

http://bit.ly/2iCSoCC