Le Mot de la Présidente

 

La Responsabilité de Tous !

Oui, vous : citoyens, élus municipaux, tous ces responsables à plus ou moins haut niveau …
La prolifération des animaux domestiques – et je parle de ce que je connais : les chats ! – atteint des niveaux absolument effrayants ! De bonnes âmes (que je remercie) prennent en charge des chatons, des chats, mais la plus grosse partie d’entre eux, finissent comme des ordures ménagères !
On s’indigne pour l’état de sa pelouse, pour les voitures « salies » par de petites pattes de chats… il ne s’agit que de « chats » ! La prolifération atteint des niveaux record, toutes les associations et les amis des chats sont unanimes sur ce point.
Le manque de civisme de mes concitoyens m’écœure : prendre un petit être vivant comme un jouet, pour s’en débarrasser pour toutes sortes de convenances personnelles (par exemple parce qu’il devient vieux, malade, qu’il fait hors de sa litière.).

Quand se décidera t-on à apprendre aux enfants à l’école le respect du VIVANT ? Puisque apparemment les adultes ont oublié …

Il est courant que des chats soient empoisonnés pour des raisons futiles, et sans que personne ne se pose la question simple : « pourquoi viennent-ils quémander de la nourriture » ? Pourquoi viennent-ils dans « mon jardin », dans « ma résidence » ? Qui se pose la question de savoir de savoir pourquoi ils sont là ?

 

Propositions simples :

  • Demander l’application de la loi (les peines sont toujours ridicules par rapport aux maltraitances).
  • Pourquoi rendre obligatoire l’identification des carnivores, alors qu’aucune sanction n’est prévue en cas de défaut d’application de la loi ?
  • Pourquoi n’importe qui peut-il porter l’accusation la plus sordide contre vous, alors qu’un dépôt de plainte pour maltraitance aggravée n’est pratiquement jamais prise en compte, quand elle concerne un animal ?

Les mairies ont, en principe, la responsabilité de la prolifération. Que font-elles ? Elles distribuent, avec une très grande parcimonie, des subventions au même titre que pour les associations de joueurs de boules, de motards (parfaitement)… avec moins de largesse, bien sûr … il ne s’agit que de chats !

Gisèle-France Colombel
Présidente de Le Chat Libre Azuréen